Fabriquer son lombricomposteur

Matériel

 3 ou 4 bacs opaques + 1 couvercle :

– 1 bac pour le jus (1)
– 1 bac facultatif pour le compost (2)
– 1 bac pour la litière + alimentation (3)
– 1 bac pour l’alimentation (à alterner avec le n°3) (4)
– 1 couvercle
Les bacs choisis ne doivent pas s’imbriquer mais se superposer, (mettre des cales en bois aux quatre coins en cas de besoin).

 

 

 

 

 

Fabrication

– Bac (1) : Pose d’un robinet (penser à surélever le lombricomposteur pour pouvoir récupérer le jus).
– Bac (2) (facultatif), (3) et (4) : Percer le fond : environ 50 trous de 6 mm de diamètre.
– Couvercle : Percer le dessus d’une trentaine de trous de 3 mm de diamètre.

 

 

 

 

Installation

Choisir le bon endroit :

– Température ambiante (entre 10 et 25°C).
– Cuisine, débarras, cave ou garage.
– Si installation sur un balcon, protégez le du froid, de la pluie et des fortes chaleurs.


Montage :

– Superposer tous les bacs dans l’ordre du schéma.
– Préparer une litière dans le bac (4) pour installer les vers.


Litière :


– Humidifier du papier absorbant et tapisser le fond du bac.
– Déchiqueter du journal, des cartonnettes, des mandrins de papier toilette ou une boite à oeufs en carton, les humidifier et les déposer dans le bac.

– Recouvrir avec 3/4 cm de compost, du sable ou du terreau.
– Installer les vers et les laisser descendre.
– Déposer une fine couche de déchets organiques découpés.

Les vers :

– Les vers du lombricomposteur sont spécifiques, il s’agit de vers rouges appelés Eisenia.
– La population de vers se régule en fonction des apports.
– Les vers sont sensibles à la lumière, aux vibrations (ne pas placer le lombricomposteur prés d’une machine à laver) et aux variations de température.

– Pour démarrer, déposer environ 250g à 500g de vers.

Bien démarrer :

– Déposer les vers sur la litière.
– Les premiers jours, alimenter seulement le bac n°3.
Lorsque celui-ci est plein, alimenter le bac n°4 et laisser «maturer» le
bac n°3. Lorsque le bac n°4 est à son tour plein, vider le bac n°3, utiliser le compost et recommencer l’opération en alternant les bacs n°3 et n°4.

Comment se procurer des vers ?

Le lombricompostage nécessite l’utilisation de vers spécifiques, de petits vers rouges appelés Eisenia (Eisenia Foetida, Eisenia Andrei et Eisenia Hortensis).

Pour vous procurer ces vers vous pouvez :

– Récupérer des vers dans un composteur ou dans du fumier.
– Demander à une personne qui possède un lombricomposteur de vous en donner.
– Acheter des vers dans les commerces spécialisés ou sur le net (env. 50 € le Kg).

Entretien / Récolte

Un matelas d’humidification (carton, textile, toile de jute…) peut être déposé sur les apports, juste en dessous du couvercle pour permettre de protéger les déchets des indésirables comme les mouches.
Le lombrithé doit être récolté, tous les 3 à 6 mois. Cet engrais liquide doit impérativement être dilué au 1/10ème (1 dose de lombrithé pour 9 doses d’eau) au risque de brûler vos plantes.
Pour les mêmes raisons, si du lombricompost solide est récupéré, il faudra « le couper » en le mélangeant à de la terre avant utilisation.

Recevoir la newsletter de Valodea
Actualités, événements, astuces sur les déchets ardennais