Eco-consommer

Nous sommes tous en tant que consommateur, responsable de notre consommation. Nous faisons des choix qui ont un impact sur l’offre des industriels, notre santé, notre porte-monnaie et aussi sur nos déchets ! Alors, ayons les bons réflexes afin de bien acheter et de bien utiliser…

Avant de penser « achat », pensons à :

Définir nos besoins  !

Qu’il s’agisse d’aliments ou d’autres produits de consommation, n’achetons que les bonnes quantités. Pour limiter les achats inutiles, avant de faire les courses pensons à :

  • Vérifier ce que l’on a pour éviter les achats redondants, voire inutiles.
  • Préparer la liste des repas et les quantités nécessaires.
  • Ne pas se laisser tenter par les promotions ou les grosses quantités inutiles qui conduisent parfois au gaspillage.
  • Ne pas céder à la tentation du produit «dernier cri»…

Avec la Fabrique à menus, fini la panne d’inspiration :

Découvrez des idées de menus de saison variés pour manger équilibré toute la semaine en accord avec les repères nutritionnels du Programme National Nutrition Santé. Rendez-vous sur mangerbouger.fr

Emprunter ou à louer !

Le temps moyen d’utilisation d’une perceuse est de 12 minutes sur toute sa durée de vie*, n’est-il pas logique, plutôt que de s’équiper individuellement, de rendre ces appareils accessibles à plusieurs utilisateurs ? Dès lors que l’on peut emprunter ou louer les biens d’une autre personne, il n’est plus nécessaire de les posséder soi-même. *Source : CNIDD

Faire nous-même !

Préférer cuisiner plutôt que consommer des plats préparés aux additifs divers, jardiner et faire son potager, utiliser des cosmétiques, des produits d’entretien et des peintures simples et faits maison, customiser ou fabriquer ses propres meubles, favoriser la réparation, le troc, le don et l’échange de services… Autant de comportements d’éco-consommateurs qui s’inscrivent dans un mouvement bien plus large en plein boom : celui du « faire soi-même » ou Do It Yourself en anglais (DIY). Cette pratique se retrouve dans la mode, la déco, la cuisine, le jardinage, le bricolage… C’est un excellent moyen d’éveiller sa curiosité, de laisser parler sa créativité et de se démarquer.

Offrir des cadeaux dématérialisés !

Des cadeaux originaux qui font plaisir et qui ne remplissent pas les poubelles !

  • Plaisir et Bien-être : Un dîner au restaurant, une séance chez le coiffeur, un soin en institut ou un massage…
  • Pratique et économique : Bon d’achat, abonnement (piscine, téléphone…), ouverture d’un compte épargne…
  • Culturel : Des places de cinéma, concert, spectacle, un abonnement pour télécharger de la musique, un film ou un livre, des cours de cuisine, de danse ou de théâtre…
  • Sportif : Des places de match, un abonnement club (fitness, salle de musculation…), un cours d’initiation à une nouvelle activité physique, un coffret cadeau sensation (saut à l’élastique, baptême de l’air…).

 Au moment de l’achat

Le produit est-il réutilisable ?

Evitons les produits à usage unique comme les lingettes ou les essuie-mains et réapprenons à utiliser les éponges, torchons et chiffons… Les boites hermétiques en plastique verre ou métal sont conçues pour bien conserver nos aliments donc réservons le papier aluminium ou le film alimentaire aux cas particuliers. Dans certaines circonstances ces produits peuvent être pratiques (dans les transports, hors domicile ou pour des raisons sanitaires). Réservons-les à ces moments là !

Le produit existe-t-il sans emballage ?

Il est de plus en plus facile de trouver les produits vendus en vrac ou au détail, évitons les emballages superflus ! Pour cela, les produits rechargeables sont une bonne alternative, on achète une fois le « contenant » et on renouvelle seulement la recharge !

Le produit est-il vendu en grand conditionnement ?

Souvent plus économique, attention aux produits vendus en grand conditionnement, notamment au niveau des denrées alimentaires car si l’offre est intéressante mais ne correspond pas à nos besoins, cela peut conduire à gaspiller (2 packs de yaourt achetés, le 3ème offert… si vous êtes 2 à la maison, prudence car, s’ils ne sont pas tous mangés avant péremption, ils finiront à la poubelle !)

Favoriser les produits de saison et locaux !

Hors saison, un fruit ou un légume viendra soit d’une récolte sous serre, où il a été aspergé de pesticides pour l’aider à pousser et pour compenser le manque de soleil et de nutriments dans le sol, soit d’un pays lointain où les produits phytosanitaires ne sont pas forcément aussi réglementés qu’en Europe. Surveillons donc les étiquettes lors de nos achats afin de repérer la provenance de nos produits.
Pour savoir si un produit est de saison, RDV sur fruits-legumes.org

Choisir des produits respectueux de l’environnement

Eco-labélisés ou éco-conçus, ces produits ont moins d’impact sur l’environnement lors de leur fabrication, de leur utilisation mais également de leur fin de vie.
L’Ademe a conçu un guide des écolabels qui nous permet d’en savoir plus et de ne pas se tromper.

 

Recevoir la newsletter de Valodea
Actualités, événements, astuces sur les déchets ardennais