Zoom sur…

Le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit puisqu’il n’a pas à être collecté, ni traité (prévention quantitative). Réduire ses déchets à la source permet de limiter l’utilisation de matières premières et participe ainsi à une meilleure gestion des ressources naturelles, dont certaines ne sont pas renouvelables. Diminuer les déchets, c’est aussi limiter la nocivité des déchets inévitables (prévention qualitative), en encourageant le développement d’alternatives de consommation plus respectueuses de l’environnement et plus économes en ressources, que ce soit par leurs caractéristiques de fabrication, leur utilisation ou leur traitement.

Je consomme l’eau du robinet

Boire de l’eau en bouteille pour sa consommation courante, génère des déchets : les bouteilles qui sont le plus souvent en plastique. Même si ces flaconnages en plastique se trient et se recyclent, ils représentent un volume très important de déchet à collecter et à traiter.
L’eau du robinet est disponible 24h/24 et sans emballage. Elle permet ainsi de réduire les déchets d’environ 10 kg/an/personne et d’économiser des ressources (pétrole, eau, énergie…). À l’échelle des 66 millions d’habitants que compte la France, ce n’est pas négligeable.

Astuce

 

En voyage, pensez à utiliser une gourde, ce qui vous évitera d’acheter de petites bouteilles, souvent vendues au prix fort.

Question santé ?

L’eau du robinet est, en France, obligatoirement potable. Une eau potable est une eau destinée à la consommation humaine, qui peut être bue toute une vie sans risque pour la santé.
L’eau du robinet est l’aliment le plus contrôlé en France. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire régulier, de façon à en garantir sa qualité à la population.
Si le goût vous gêne, il est conseillé de laisser couler l’eau quelques secondes avant de la consommer et de la laisser s’aérer un peu dans une carafe, de préférence au frais, elle perdra ainsi son goût.
Boire l’eau du robinet est aussi économique puisque qu’elle est 100 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille. Comparez votre facture d’eau et le prix au litre d’une bouteille d’eau en magasin (le prix moyen en France de l’eau du robinet est de 3,5 € le m3, soit 0,0035 € le litre).

L’eau est une ressource précieuse, ne laissons pas le robinet ouvert inutilement et chassons les fuites !

J’utilise les langes lavables

Les couches-culottes représentent 6 % du poids des ordures ménagères résiduelles soit, en moyenne 15 kg/an/ardennais. Une solution existe pour éviter ces déchets : l’utilisation des couches lavables !

+ saines et + confortables

Les couches lavables n’ont plus rien à voir avec les langes qu’utilisaient nos grands-parents. Elles sont faciles à mettre, ergonomiques pour l’enfant et modernes !
Plusieurs modèles existent : en chanvre, coton, bambou, micropolaire, à pression, à l’aide de velcros… Un vaste choix qui s’adapte à l’enfant, au budget et aux goûts de chacun.

+ économiques

Un enfant consomme entre 4 000 et 5 000 couches jetables de la naissance à la propreté (2 ans et demi). Ce qui représente un budget moyen de 1 000 € ! Le coût d’achat et d’entretien (lavages, séchages…) des couches lavables est évalué à 600 € par enfant. Les économies sont d’autant plus importantes si vous envisagez d’avoir d’autres enfants. Pensez également aux couches d’occasion ou revendez les vôtres pour faire encore plus d’économies !

+ écologiques

De leur fabrication à leur fin de vie, les couches lavables consomment 3 fois moins d’énergie, 2 fois moins d’eau et génèrent 60 fois moins de déchets ! Seul le voile de la couche lavable se jette dans les toilettes.
Fini la poubelle qui déborde !

 

Plus d’infos, consulter le guide de l’Ademe : La couche lavable, l’essayer c’est l’adopter

 

 

Je dis stop à la pub !

Les publicités que je reçois ne m’intéressent pas vraiment… voire pas du tout. Je peux décider de les refuser en apposant un autocollant « STOP PUB » ou en inscrivant « STOP PUB » sur ma boîte aux lettres.
Grâce à ce geste, je peux réduire les déchets de mon foyer de 31 kg*/an !

De nombreuses enseignes dématérialisent aujourd’hui leur publicité, par e-mail ou via l’envoi de SMS, la publicité devient mobile. Des applications spécifiques vous permettent aussi de consulter en ligne les prospectus de vos enseignes favorites.

*Source : Ademe

 

J’investis dans la vaisselle réutilisable

Pique-niques, goûters d’anniversaire, apéritifs entre amis, dîners festifs… ces événements sont souvent source de déchets. Pourquoi ne pas investir dans de la vaisselle réutilisable ? C’est pratique, économique, très tendance et tellement plus agréable que la vaisselle jetable.

L’impact environnemental

La vaisselle en plastique réutilisable est plus intéressante que la vaisselle jetable. Si elle demande plus de ressources que la jetable pour sa fabrication, elle se « rattrape » grâce au fait qu’elle est réutilisable : son « impact » est ainsi amorti sur plusieurs réutilisations, même si elle doit être lavée.

Ce que dit la loi

La loi de transition énergétique prévoit qu’à partir du 1er janvier 2020, la mise à disposition des gobelets, verres et assiettes jetables en matière plastique soit interdite.

Un événement à organiser ?

Pour une consommation durable et respectueuse de l’environnement, empruntez nos gobelets !

Infos et réservation sur maconsodurable.com

 

Je fais maison

Mobilier branché

Fabriquer ses meubles à partir de palettes en bois c’est tendance, à la portée de tous les bricoleurs même débutants et ça permet de prolonger la durée de vie de la palette en question ! De la simple table basse au salon de jardin en passant par le coffre à jouets du petit dernier, de nombreux tutoriels sont disponibles sur Internet afin de vous aider pas à pas à fabriquer vos propres meubles !

Produits ménagers ou cosmétiques

La plupart des produits ménagers ou cosmétiques que l’on trouve dans le commerce sont composés de pétrole, de composés organiques volatils (utilisés comme gaz propulseurs pour les mousses à raser, les déodorants et les laques) ou encore de produits chimiques de synthèse.

Faire ses produits maison, c’est :
+ Respectueux de la santé
+ Respectueux de l’environnement
– De molécules nocives rejetées dans le milieu naturel !
+ Économiques
= Aussi efficaces !

Yaourts, crèmes dessert…

Finis les emballages industriels jetés à la poubelle ! En faisant ses yaourts soi-même, nous réutilisons à l’infini nos pots de yaourts. Et niveau déchet, nous évitons le plastique des pots, des opercules, des papiers avec leurs encres et leur colle sans compter le sur-emballage pour les packs de yaourts.

Faire ses yaourts maison, c’est aussi contrôler ses ingrédients.

La recette est toute simple : lait + ferments + ingrédients de votre choix (confiture maison, fruits frais, chocolat…).

Objets décos, bijoux

C’est fou ce que l’on peut faire avec un vieux jean qu’on ne porte plus ! Trop petit, troué ou démodé, c’est un bon moyen d’exprimer sa créativité. Que ce soit pour masquer une tâche, un trou ou encore pour fabriquer de nouveaux objets c’est économique et nos objets deviennent uniques !

Recevoir la newsletter de Valodea
Actualités, événements, astuces sur les déchets ardennais